Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 19:02
                    De gauche à droite: Oum, Flipper, Moby and Jojo le Mérou



Bien!

Aujourd'hui j'ai pris une décision d'adulte mature, saine et délicate ( rayer les 4 mentions inutiles) : aller mouliner des palmaires à la pistoche presqu'olympique* Max Dormoy de Lille.
Le sport c'est healthy à mort y paraît. Mais pas que.
Pour les aisselles aussi c'est bon.

Ah ouais ? Ben ouais.

Faut dire, ces jours-ci fait une hot température pire que dans le cockpit d'Apollo I pendant l'incident.
Downtown, c'est comme si tout Olympie avait taté de la molaire dans des piments-oiseaux et nous le faisait payer au centuple en crachant la fournaise because le nectar divin c'est franchement pas l'onguent qui calme des papilles transmutées en bubons après un rab de chicken vindaloo (Quoi ça fait pas très Grèce Antique? Et quoi je MENS il fait jamais bô à Lille?! C'est très lâche comme attitude. Très lâche.)

'Fin, résult', fallait agir avant de sentir mes derniers litres s'échapper via les issues de secours right/left des dessous de bras. Autrement, emergency on planet earth c'est Gilberte qui vous rejouait la cover, guys, les mains moites et les pieds poites sans causer du reste sans remédiation fissa.

Je me pointe donc la bouche en coeur ( j'ai ja-mais pigé cette expression. La vérité, vous avez déjà essayé de pincer la lèvre inférieure en V et la supérieure en M arrondie surledessus? Le seul truc que j'ai récolté c'est l'air goguenard de Mon Entourage qui m'a balancé " Alors le cours Florent, ça progresse? ), aisselles bien calées sous le marcel façon chutes de l'Annapurna un jour d'orage.
Après check-in soigneux de mon swimming-pool-doggy-bag, moi mes aisselles, mes tongues et mon bob on pénètre au taquet dans the Place-to-be du champignon en délire et des colonies de mycoses prépubères.

- Cabine. Transmutation. Tripleaxelpiqué les panards dans le néoprène. Wonderwomannnnn. 360° trop la gerbe. Putain la Wonder elle prenait pas que des plantes c'est clair pour assumer le Job après ça.
-Douche ( WAOWSAMERE5°SELSSIUSSSSSS!)
-Passage par le coooooo-té du pédiluve ( voi-là nivuniconnu)

Ettttt. Et là, le périph à l'heure de pointe en cabriolet-slip de bain all around.

Subjuguée devant ce spectacle quasi mystique du peuple en train de faire ses ablutions, je suis limite à capter l'instant fou pour envoyer la vidéo sur You Tube. Sauf que slow down darling, mon nokia est dans le casier lui même en bas dans les vestiaires eux mêmes situés sur l'autre rive du pédiluve. En zone libre, c'est connu c'est toujours le foutoir pour repasser.

La piscine presqu'olympique un jour de canicule, c'est blindé comme une tranchée en 16 à Verdun avant l'assaut qu'il faut l'imaginer.
Les lignes d'eau ? Les escalators du tromé à Paname, seven o'clock pm.
Le petit bassin? Une boite de Petri farçie de procaryiotes en transe.

Un choix crucial se pose. A savoir dans quelle ligne vais-je exercer mon crawl impeccable? Déjà faut repérer la cohérence des styles et des allures. Because une fois que t'es à la baille, c'est borntobewild waterproof.
Faut repérer la voie de droite (celle où c'est censé aller slow) , celle de gauche (celle où tu go fast) et pis les autres aussi appelées "voies de gauche et de droite r.a.f" sur les autoroutes françaises. Vu que today faut pas se la jouer difficile, je prends la 5 au pif.

Le truc rassurant, c'est que le nombre de casiers occupés reflète pas le nombre de people à l'eau.

Prenez les Cakes par exemple. Z'allez me dire, "les cakes? ...". Ouais, le Cake, c'est le gars, y vient pas pour nager, mais pour se faire mousser (à noter qu'il reste dans le thème) sur le bord du bassin qu'il connait par coeur, genre pas besoin de GPS pour le retrouver, tu tombes forcément dessus. Il discute de trucs hypers importants, philosophiques tu vois ( "Moi je te l'ai emballé sec la coch...". avec force moulinets de biceps. Faudrait pas qu'une greluche un peu distraite le loupe. Easily repérable, lustré style commode Louis XVI ( prononcer ixe, vé, baton, c'est du vieu françoy) il suinte le monoï pire qu'une fuite de carter. Lorsque Cake dérape à la flotte en plat magistral ("Je plonge!" qu'il dit; laissez le rêver et écartez-vous rapidos), il s'imbibe brutalement sous l'effet de l'air qui fait gonfler son calbutte hawaian flowers et devient Baba au chlore. T'as le malheur de l'éclabousser un peu ( suite à un virage culbute totalement maîtrisé), le Cake envoie des vocalises de ténor indigné ( « Tu m'as mouillé Manaudou !» « Ah ben wé,escuse, j'avais pas vu qu'y avait de l'eau par ici »... A la réflexion La Laure, elle aurait pas autant de répartie...)

M'enfin, faut dire que les spécimens les plus intéressants, on les trouve quand même underwater. Allez c'est parti, je m'immerge:

Ventouses-Eyes sur le pif, pieds joints, menton poitrine, plongeon. Méduse.
Quoi Méduse.
Ben ouais Méduse. Créature retrouvée communément dans les bassins du monde entier. La Méduse elle est traître. C'est à dire que tu nages, tu lèves la tête mode périscope et toulaba, tu vois un vague truc qui avance pas loin de l'autre bord. Tu te dis ok nickel, y'alaplace. Tu fonces. Et d'un coup, tu comprends rien tu te retrouves avec les tentacules de l'autre sur le pif. Méduse ne nage pas. Elle flotte. Elle dérive même. Et elle te fout ses doigts de pieds dans la tronche. Heureusement elle est pas urticante.

Contrairement à Golgoth 376. C'est le gars, tu vois d'abord une gerbe d'eau arriver juste in front of you à 200km/h, et pis deux éclairs jaunes, zioutttt', le truc te frôle, toi, t'es charrié par le ressac comme une pov' épave en travers de la ligne d'eau avec des griffures sur le corps que tu te demandes si y'a pas un taré qui a ramené son chat avec lui en douce. Nan, juste il a fait un 50 m tuné. Avec des plaquettes greffées aux mains. Ca griffe, les plaquettes. Beaucoup.

'Fin y'a plus dangereux encore. Le cauchemar de Marie Antoinette j'ai nommé. Pour bien comprendre, faut s'imaginer le type qui a appris la brasse à une jambe. Si, c'est forcé. Et puis après il a plus su quoi foutre avec l'autre. Techniquement ça a un nom. La dissymétrie ça s'appelle. Moi j'appelle ça la guillotine des bassins. Tu doubles pas assez vite, tu décèdes violemment la tête arrachée par un fouetté aérien du pied mutin.

Et pis y'a Oum. Le dauphin quoi. La flèche, le crack, celui sur lequel everybody se rince l'oeil au chlore l'air de pas y toucher. Celui sur lequel il faut tout miser en simple gagnant. Ah mais je vois qu'il sort son corps souple et musclé de l'eau pour aller à la douche. Je crois bien que la séance est finie, je vais réclamer un peu de galak tiens.

La prochaine fois si vous êtes sages, je vous raconterai les douches.

Gilberte Bisou.

*La piscine de Max Dormoy à Lille. Presqu'olympique parce qu'à un petit carreau près de distance pas calculé par les maitres d'oeuvre, elle a pas pu être homologuée. The shame. Totally.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Total délire
commenter cet article

commentaires

Lulu 26/10/2009 16:30


Jojo le mérou. Mon préféré !
Vivement la suite des aventures !!!


Lilas Kwine 26/10/2009 16:34


ça vient, ça vient, je reprends mon souffle après un 100 mètres sieste libre charentaise ;-)


Kikilanomade 09/10/2009 18:41


dingue... ça me donnerait presque envie d'aller à la pistoche (phrases qui tient de l'anthologie maintenant) .... non je déconne...


Lilas Kwine 09/10/2009 19:12


ça tient même carrément du mythe: croyance ( souvent) répandue mais ( systématiquement ) infondée.

Kiki, je pense que tu détestes à peu près autant le maillot de bain que moi le slim.


Jerome a.k.a. Seltzer 07/10/2009 19:03


Quand t'y vas pour autre chose que pisser dans l'eau, forcément, il t'arrive des trucs.

Bon... Conseils : tu dilues un peu de bleu de méthylène dans du mercure au chrome... ça doit te donner un genre de truc rouge, verdâtre là et là... Tu peux te faire avec ça des tâches suspectes :
ça résiste à l'eau et c'est inoffensif.
Si tu prends bien ton temps avant d'entrer dans l'eau, pour que tout le monde te voit... normalement, tu devrais pouvoir nager tranquille...

PS : avec de minuscules morceaux de farine dans le truc en question, tu peux simuler la crise de psoriasis du siècle. Mais ça va partir à l'eau. Plus exactement, ça va flotter à la surface en
petites plaques. ^^


Lilas Kwine 07/10/2009 19:29


J'essaie ça dès demain.


Charlie Grogne 07/10/2009 11:09


Eh bien tu me croiras si tu veux, mais j'avais l'impression d'y être dans ta piscine presqu'olympique. Rafraîchi je suis, content je repars. J'ai découvert un putain de bon blog aujourd'hui. Pour
sûr qu'il sera dans mes liens dans 3 secondes.


Lilas Kwine 07/10/2009 11:10


Let's rock it


soleildebrousse 06/10/2009 23:42


Excellent pour la santé, ce texte. Grand éclat de rire !


Lilas Kwine 07/10/2009 08:41


Yves le sport