Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 18:48
tortue_marine.jpg



Croise la lame, hume le vent 

l
'ombre d'une Caouanne, 
passe en voletant

L
a belle placide est allergique
aux confins bleu-prusse
des contrées pélagiques

La surface captive, une aile affleure...
De flancs oblongs, l'Estissac fêle 
l'horizon las d'un ciel en pleurs

Caretta Caretta se joue de la houle
détour tribord à l'onde esquisse, 
une plongée verticale cool


Rhizomes plagiotropes, ascidies carmins 
quelques oursins diadèmes, 
un apogon feint...

Posidonie, absente d'une agonie annoncée
tu tressais patiente l'herbier séculaire 
de volutes à l'eau menthe-mélèze

Caretta Carretta s'offre une escale
le rêve idoine, le songe perdu
d'un patrimoine 

Souvenir battant, le jeune temps terrien, 
et les course folles, et les pouls à vif!
Comme la mer semblait loin...

Pointe de la Galère, tu portais bien ton nom
relique d'une foule-amie, oh nostalgie
à présent l'animal se morfond

Au dessus des têtes, le crépuscule s'étale 
il tisse sa résille et l'azur mort s'inscrit
en lettres capitales

Croise la lame, hume le vent 
le spectre d'une Caouanne 
passe en voletant

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Presque poésie
commenter cet article

commentaires

Thierry Benquey 22/02/2010 10:16


En voyant le titre je pensais lire un texte sur la femme d'un président chilien ou sur une présidente argentine ou encore une peintre mexicaine. Sourire.
Non, c'est au fond que je suis entrainé, heureusement un fond de lumière et de vie.
Amitié
Thierry


Lilas Kwine 22/02/2010 10:19


Oui, ( héhé ) mais espérons que la lumière et la vie illumine encore longtemps la caouanne... 

Merci  


poupoune 21/02/2010 20:42


c'est marrant, je sors juste du film "Océans", du coup, tu tombes à point nommé avec ces vers marins ;o)