Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 11:42

 

 

 

P1060096.jpg

 

 

 

Tout en notre souffle
est devenu peau de chagrin

Le parchemin du doute
chemine en nos demain

Et rien ne trouve plus sens,
- une déroute comme il se doit

La somme de toutes nos routes
file le canevas des dérives

Et le cadenas de l'amertume
scelle brute la désillusion...

Mon dieu, que sommes-nous
dans la brume de ce temps
devenus ?  


Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Presque poésie
commenter cet article

commentaires

Llanafan Llan 11/03/2012 07:02

Nous sommes en devenir, en possibilité fractale

Lilas Kwine 11/03/2012 09:30



et parfois nous implosons, 
avec pertes et fractales (cependant) 



emmanuelle grangé 01/03/2012 09:19

branchons la résistance, entendons encore siffler la bouilloire

le babel 29/02/2012 12:12

En cette brume, nous sommes devenus héritiers de ce que nuit et brouillard n'ont pas pu dévorer : une indigestion infligée au néant…

Lilas Kwine 29/02/2012 12:15



tu me suis ou je te précède, que sais-je...