Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:31

cerisiers japonais



Et d'un seul coup ce fut le printemps.
Les fleurs roses des cerisiers japonais débordaient en pluies de soie sur les trottoirs. Un vent d'ouest animait le quartier de sa mélopée caressante. Les sourires coinçaient les lèvres des promeneurs aux enclaves d'une bonne humeur volontaire.

Assise là, au bout d'une table de bistrot à la terrasse d'un bar de boulevard, elle transperce de ses regards pâles le vide de rien. Le soleil l'éblouit un peu. Il darde les rayons de 17 H et se réfléchit douloureusement sur les vitres sales. Elle chausse ses lunettes neuves, d'une pichenette.
Elle a l'index négligeant qui affole les sens.
Elle endosse à merveille cette nonchalance tranquille comme une invitation au mystère.
Elle n'attends personne et tout en elle expire l'abandon d'une solitude désirée.

- Qu'est ce que je vous sers la Belle ?

- Expresso s'il vous plaît. Et un verre d'eau.

Sa voix profonde et marbrée fige le temps en volutes éparses. Elle traverse souplement la moiteur tiède d'une fin d'après-midi trop chaude pour la saison. Ca n'étonne personne ici. Le nord s'anime au moindre rayon découvert à la faveur d'une percée de ciel de plomb. Et la vie soudain crépite au dehors comme un essaim fou débarqué de nulle part.

Elle sirote doucement le liquide noir et se dit fugacement :

- C'est à ça que doit ressembler mon âme. Finalement si la vie confine à l'absurde, j'intègre à présent le paysage dont j'ai toujours été absente.

Elle peut sentir le métal froid du révolver petit modèle - un smith et wesson 317 airlite, qui pèse dans la poche de son trench. Il lui semble plus léger que lorsqu'elle l'a tenu en main la première fois. Foutue adaptation. Armée de cette potentielle violence en poche, elle ressent physiquement jusque dans ses tendons une impression de toute puissance qu'elle méprisait jusqu'alors. Elle en a des fourmillements dans les orteils.
Elle aurait cru plus difficile de se procurer une arme clandestine. Mais tout s'achète tellement facilement aujourd'hui, les fleurs, l'amour, les fringues, la mort.

Elle sent confusément la démesure de son action. Mais aller au bout de ses actes lui fera...Simplement du bien. La délivrera.
Elle se sent détachée à présent. Car c'est ici. Le moment. Où elle ne s'appartient plus. Pour la première fois.

Elle regarde son voisin de droite. Il lève les yeux. Il lui sourit.

Elle se lève, une main dans la poche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Eventuelle prose
commenter cet article

commentaires

Hime 10/03/2010 09:17


Ah voilà! C'est cuilà aussi, printemps, solitude, bistrot et résolutions. Très sympa.


Lilas Kwine 10/03/2010 09:23


Le printemps en ce moment, comme une certaine obsession...


Thierry Benquey 07/03/2010 13:46


Ne l'ai-je point lu ailleurs ? Il me semble.
Coup de chapeau pour le Smith & Wesson 317 airlite, sourire, un objet métalliiiiiique qui pourrait presqu'etre beau s'il n'était une représentation abstraite et résolument moderne de l'hideuse
faucheuse.
Amitié
Thierry


Lilas Kwine 07/03/2010 13:57



Oui, je ressors quelques habits de saison.. 

Merci :-) 



poupoune 07/03/2010 12:29


extra.
y a pas à dire, ça donne des ailes, un printemps précoce!


Lilas Kwine 07/03/2010 12:37


Pour le coup, c'est moi qui lance un appel à la précocité, l'hiver ne laissera pas si facilement sa place. 

'ci