Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 17:10



emeute.jpg





cette nuit avant de m'endormir, j'ai décalé dans le vaporeux oscillant

celui qui se pratique toujours sans s'annoncer
là, je mettais un coup de pied
dans la ruche du temps
toutes les secondes qui bourdonnaient à l'intérieur se sont tues d'un coup
je fermais les yeux sur une certaine réalité
et je pensais à mes lèvres collées aux tiennes, je te tenais proche et fort tu vois, 
mais on se voyait quand même 
parfaitement
je te distinguais avec clarté et certitude
et je t'agrippais les mains en guise de ponctuation à tout ce que je te racontais
sans rien dire,
sans un mot
parce que les mots n'avaient pas de sens, où n'étaient pas suffisants

simplement n'avaient pas lieu d'être

donc, avec toutes mes étreintes sur toi, des frôlements aux pressions capitales
je te racontais des heures durant (soit, plein de secondes empruntées à la ruche, mais la ruche en était blindée)
je branchais mon coeur en goutte à goutte - je le déversais entre nous, en débit constant
ça et mes bouleversements- comme l'émeute à l'intérieur danse avec le calme paisible de l'évidence
un de ces moments dans lequel on se noierait bien pour une durée indéterminée
et puis après, je t'invitais à sortir quelque part manger une glace avec plein de chantilly et même une cerise confite désuète sur le dessus ... Parce qu'on est pas des bêtes quoi. 

et je me suis réveillée

avec ça
mais tu n'étais pas assez là.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Eventuelle prose
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 01/05/2013 11:50

lu et bien aimé. Toujours !