Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:26
impair-et-manque.jpg

Elle égrenait les pétales comme d'un rien, sans jamais se retourner. 
Elle m'avait semé en chemin. 
J'aurais aimé qu'elle marque le pas, pour les apercevoir en file d'attente. 
Elle aurait pu les saisir à plein bras, des paquets de roses fraîches en guise de consentement.
Elle avançait vite, dans le matin d'août. Elle avait soif d'aventures. 
Le vent moite léchait ses longues mèches au creux des clavicules. Anticyclone tout contre dépression, le fond de l'air était houleux, baromètre en déroute. 

Je manquais de tant de chaleurs. 
Elle crevait du manque de temps. 
La terre était sèche, et ses joues humides, dans l'herbe rêche, traçaient à l'oblique quelques souvenirs bizarres... 
Elle n'était pas du genre à collectionner les regrets. 
Je bataillais ferme en dedans. 
J'envisageais de stopper net la mémoire. 

- Mais -

Au bout du téléphone, il y avait toujours cette voix, qui ne disait pas les mots que j'attendais. 
Ceux qui font un peu trembler, lorsqu'ils renoncent à faire rire.
Au bout du téléphone, sa voix ne disait pas les mots que j'entendais. 

Comme elle avait le chic pour biaiser les silences, j'inventais des plages claires où déposer les songes et les mirages, les nerfs à vif de trop d'absences, et les paradis rentrés. Loin des belles vues, hors de portée, l'espoir épuise. 

Elle était un peu joueuse. Mais pas du genre à compter les victoires, non. 
Elle me brossait dans le sens du poil et ça me démangeait de gratter un peu de son présent. 
L'attente est plus confortable lorsqu'on ne passe pas ses heures à la contempler. 

Au milieu de la nuit, je pressais l'oreille au combiné, mon coeur entre ses doigts. 

- Répondeur -

Au bout du téléphone il y avait sa voix quand elle a dit « à bientôt ». 
Au bout du chemin, la terre était sèche et on l'a retrouvée allongée. 
Ses joues humides dans l'herbe rêche, traçaient à l'oblique quelques souvenirs froids.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Eventuelle prose
commenter cet article

commentaires

Hime 10/03/2010 09:13


Bon, j'étais partie pour un comm' groupé pour rattraper le retard, sauf que...
Je remonte le blog et cuilà, j'ai vraiment bien aimé, et l'ot' aussi qui parle de... Je m'en va t'le dire d'ailleurs...


Lilas Kwine 10/03/2010 09:22


Bon... Je file voir ailleurs où t'y es alors