Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:16




Bien !


Aujourd'hui, je me félicite drôlement que vous puissiez me lire: j'ai plus un poil de voix.
Mes cordes vocales sont aussi efficaces qu'une perçeuse électrique dans le désert. Mais bon, vu que c'est un blog on est peacefull.

C'est parce qu'hier je suis allée au cours de chant.

Ouais, ça et puis, que je sois honnête avec vous, un de mes secret-dreams c'était de naître dans les 70's in Ditroye ( Détroit quoi) pour emprunter le destin brillant d'une de ces choristes motown choucroutées XXL. Vous savez ces nanas enrubannées dans des robes en strass qui vont toujours par 2 ou 3 comme dans les paquets indiv' de BN, et qui envoient le "AhOuh-Ouh, AhOuh-ouh ouuuuuh" sur le background en exécutant un déhanché sexy.

J'ai pris exemple, j'ai bossé dur. Lundi soir, j'ai fumé des clopes sans filtres comme un pompier californien, j'ai hurlé sur " Dancing Queen" avec un niveau de décibels fixé sur cran "porcelets en sevrage", le tout surmonté d'un début d'angine. Le cours du chant le lendemain, du fait, c'était bizance. En plus le shure amplifiait sévère mes rugissements rocailleux en Ut majeur asymétrique. Tellement impressionnant que j'avais quasi envie de m'inscrire à la nouvelle star en sortant. Amandine pouvait aller renfiler des moonboots vite fait.

Sauf que the day after...Plus rien, nada, 2001 odyssée de l'espace all around my mouth. Faut vous imaginer à quel point le quotidien devient pénible quand on peut plus causer vocal. Déjà y'a intérêt à avoir un très bon sens du mime, sinon, ça expose à de graves malentendus de communication. Je m'explique.

Prem's y'a des gestes à retenir:

- Ne pas prendre le telephone et appeler machinalement le boss pour prévenir que vous pointerez pas au taff pour raison de maladie. En oubliant que quand vous causez, ça sonne dans le vide. Surtout si vous n'avez pas masqué le number. Le boss, et d'une il va croire que vous vous foutez de sa gueule - ouvertement j'entends, et de deux, il croira pas une nano-seconde que vous pouvez pas venir ( "Vous êtes vivant ? Bien, alors vous pouvez bosser")

Deuz' y'a des gestes à ne pas faire evryouère, comme:

- ne pas chercher à mimer à votre boucher le bout de bestiole que vous voulez becqueter ce midi. Tout ce avec quoi vous risquez de repartir, c'est la camionnette du samu social plus le numéro de phone du vicelard de la file d'attente qui vous a maté en train de vous masser les seins avec insistance à l'étal en retroussant le nez avec le pouce ("poitrine de porc, poitrine de porc" que vous avez essayez de crachoter)

Mais revenons à nos choristes:

Moi le cours de chant "j'adore trop" comme dirait ma filleule. Au début, c'était pas mon idea; perso, je tapais le boeuf tous les jours, le pommeau de douche à la main, et j'avais pas trouvé une vile âme pour me le reprocher. Y'en a bien qui chante à la Boule Noire, moi c'est dans la Baignoire. Sauf que, et c'était même pas mon birthday, j'ai reçu en sorti de session y'a quelques semaines, un gentil cadeau des mains tremblotantes de Mon Entourage. C'est pas adorable franchement? Sur le carton dans l'enveloppe, y'avait écrit en gros devant " c'est ça ou moi" et pis derrière " bon-cadeau pour 30 cours de chant".
Moi j'adore trop l'humour de Mon Entourage. Du coup, même si j'en avais pas besoin du tout, un cadeau, ça se refuse pas et j'y suis allée.

Vous vous demandez certainement comment ça se passe, un cours de chant. Moi même avant, je m'imaginais le truc un peu façon couloirs de l'opéra Garnier, avec des petits rats en tutus pimpants, en train de tilter partout sur les murs au rythme des sons de violoncelles mal accordés en guise de B.O pour faire bonne mesure. Et là, juste au fond du couloir à droite, le cours de chant, avec Madame Pietrodonni Giuvanna, es-professor septuagénaire émerite, coincée derrière son Steinway rutilant en train de donner le tempo:

" Annndannnte , Andantee, Madame Bisouté, allez, plousse du lyrrissssme dannla voua!"

Et ben not atoll des caraibes in fact.

I téliou watt, le cours de chant c'est un peu l'équivalant d'un Hammam pour mes nerfs de femme ultra-moderne complètement stressful.

Sommaire:

D'ab', on inspire on inspire on inspire on inspiiiiiiire---etonexpire----fiouuuuuuuuuu. Ca c'est l'échauffement. Jusque là, trop facile, moi l'apnée ça me connait à fond que j'ai dit rigolarde à la prof, Jean Marc Barr c'est mon deuz' prénom et j'ai un pote, il s'appelle Flipper.

Après, on fait des vocalises, un peu comme la Castafiore, sauf que je brise pas de miroir. Je casse pas des briques non plus remarquez, mais bon, franchement Tarzan à côté de moi, c'est une vrai fiotte, la vérité.
Les vocalises, pour vous décrire, c'est un peu comme quand on fait des lignes à l'école.
Sauf qu'on les cause à pleine voix.
Alors bon, évidemment, faut un minimum d'indulgence, j'ai jamais été très fortiche en ligne. J'en faisais parfois des académiques, genre des "f" qui dépassaient pas les interlignes, en contorsionnant ma langue à la Gruss, concentrée par l'effort. Sauf que là, handicap, je peux pas tirer la langue pour faire des lignes vocales. Alors du coup, je dépasse souvent. Vous voyez quoi...

Et puis, rha, le moment que je préfère, THE MIC' , le mikecrofone hey! LA chance de ma vie, come-on allez Gilberte tu vas tout pêter, la couv' à poil dans Rock'n Folk, les groupies planquées aux chiottes du Ritz ou dans les vestiaires de la piscine, ça tombe ils se bousculeront pour porter ton sac et aller te chercher un slip en cas d'oubli..Han, c'est Hot stuff in here, Publicblicblic, LET ME INTRODIOUCE YOU, TO NITE , THE INCREDIBLE, THE EXTRAORDINARY, THE FANTASTIC GiiiiilllllllllllllBeeeeeeRTE BI-SOUUUUU..( la fille
cachée de Gilbert Bécaud si 'zaviez pas pige')

" Hé"
"HEEEE"

Euh, oui?

" Bon c'est fini le cirque, on y va? "


Ouais, c'est ce que j'aime bien avec la prof, elle est comme ça, un peu directive mais spontanée vous voyez. C'est important d'aller à l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Total délire
commenter cet article

commentaires

Lulu 26/10/2009 16:28


Elle a la classe Tina. Et ton texte aussi ! Merci pour la rigolade.


Lilas Kwine 26/10/2009 16:33


'Welcome 


poupoune 15/10/2009 21:56


ouah ! méga-top le cadeau ! et au bout de trente cours, c'est la star ac' qu'il faut viser, hein ?!
perso, le cours de chant est le seul truc qu'a marché pour me détendre un jour... mais bon, comme c'était pas le but...

ah... ben je me suis encore bien marrée, en attendant !


Lilas Kwine 20/10/2009 20:42


J'ai une spécialité: la vocalise en carton. Sinon, moi aussi ça me détend. Pas mes voisins.