Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 11:01

http://www.meeting-air-lens.com/www.uploaded_images/Farandole.jpg


Bien !


C'est dimanche. 20 decembre d'ailleurs. Il est 6 heures au clocher de l'église, dans le square les arbres poétisent mais surtout se les gèlent. Raison de plus pour sortir du lit à l'aube par moins 5 et aller se catapulter en tir direct-downtown direction Banqueroute sans passer par la case départ.

Ah oui ? Un dimanche?

Ben oui. Un dimanche. Je le rappelle à ceux qui seraient plus illuminés qu'un sapin IKEA ou simplement les seuls à se terrer dans leur abri anti-nucléaire sans talkie de secours ( cf méthode d'assistanat en cas de fin du monde) ces derniers mois, dans 5 jours, c'est Crissmeusse. Pas besoin d'être la Pythie de Delphes pour prophéter que ça urge un max.
Dit autrement, vous êtes dans une mouise pas possible parce que les jouets sur la liste d'Arthur à l'heure qu'il est, ils sont aussi introuvables que le Graal.

Alors, soit, mais on m'y reprendra pas twice: les rues bondées, les gens compressés comme des pringles en tube ( avec parfois l'haleine cream & onion qui accompagne ), c'est Jungle Bell qu'il faut chantonner les amis, pas Jingle Bell.
Cependant le pire du pire ... 
LES FILES D'ATTENTE. Let me explain: la dernière fois, j'étais québlo à l'arrêt depuis 45 mn dans une file d'attente en position 69, une vraie chienne de chasse (Oh, ne riez pas là bas, pour se permettre le rire gras, faut avoir essayé...Vu? Ok, donc en recause...) quand soudain une idée a surgi en moi tel un cavalier du fond de la nuit.

Et si je concoctai 
une petite méthode de survivance, histoire de rendre les choses attrayantes comme pas deux la prochaine fois que vous choisissez la wrong file. Pourquoi j'ai attendu Noel pour mon idée de génisse? Parce que pour moi d'habitude, la file, c'est comme les repas de famille le dimanche. Y'a longtemps que je pratique plus pour raison de contexe périphérique. Je vous expliquerai un jour.

Alors, justement, 
CONTEXTE:

17H45. Vous avancez en slalomant avec la grâce d'un lamentin en fin de carrière, aux manettes d'un dancing couine caddie, du genre de celui qui a déjà du servir de brancard d'urgence en 14-18 à Verdun, léger comme un bunker. All around, des colonies de bacté-kids entre 3 et 6 ans aux doigts collants qui vous agrippent ras la fourrure-synthétique (ça vous apprendra à céder aux sirènes de la mode automne-hiver 09).
Coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche. Nan, y'a pas une caisse qui semble valoir plus le coup. Créneau et laitssego.

SAUF QUE! Vu Que la filasse straight on mesure pas moins de 7 m, vous avez pas pu mater LE truc total-recall-fatal-bazooka. La petite étiquette là sur le veston du caissier trop mimi (vous avez choisi la file pour ça même, soyez de bonne foi). " en formation " qu'y fallait lire et pas "Antoine Mation". Poisseuse myope que vous êtes. En gros, vous êtes piégée.

"ÔWH MY CHRISMAS-GOD, WHAT HAVE I DONE !".

And by the way, yes you are, kind like TRAPPED IN THE SUPERMARKET between the turkey and the crissmeusse poudingue en plus. Fucking Sunday.

18H10. N'empêche, vous êtes un peu perdue dans vos pensées philosophiques (" et si je choisissais plutôt un blush indigo trash-paillettes pour le 31..") donc au début, ça vous échappe totalement. Et là, un truc trop S.F arrive.
Vos voisins de 
files bougent.
Alors que vous pas!

Bon, pas de panique, c'est là qu'il faut avoir bien prévu le stroke. Alors, QUE DIABLE OPERER DE CONSTRUCTIF DANS 
UNE (putaindesamèreettoutesafamille) FILE D'ATTENTE?

- reconsidérez sérieusement votre carnet de contact de phone. Le truc qu'on a toujours envie de faire mais bon, pas le temps quoi. C'est le moment d'éjecter Tatie Framboise par la sim-soute (la dernière fois que vous l'avez appelé, pour vous un tampon c'était un machin avec de l'encre qui fait des formes). Et pis Xavier Machin, votre voisin de radiateur en terminal cours de Deutsh. Ok il était niedlich* m'enfin il a cinq mouflards maintenant, faudrait voir à avancer. Il vous appelera plus, c'est sur.

- faites un peu de méditation. So fashionnable (bien plus que la fourrure synthétique et moins onéreux qu'un billet d'avion pour le Tibet). Si vous n'êtes pas persuadée de l'effet, souvenez vous, la dernière fois que vous êtes sortie de l'eau fraiche et salée pour vous vautrer en descente de lit sur le sable chaud...Hummm. Idem, the same relax effect. C'est pas moi qui le dit c'est Matthieu Ricard dans son zen-bouquin "l'art de la meditation". Of course, précipitez dans votre inconscient la fois où vous êtes sortie de l'eau avec le top en haut des grelots sans vous en rendre compte, un air bienheureux scotchés aux zygos devant 450 touristes hilares, ça enclenche direct la fermeture d'urgence des shakras.

- checkez les repas de la semaine, vous qui râlez régulièrement sur Votre Entourage pour qui "Repas Equilibré" évoque plutôt le canasson qui court à 14 H dans la 5em à Vincennes.
Quoique. Non, vous risquez de perdre votre place 
dans la file d'attente en relarguant discrétos ("oh! Mince, j'ai oublié le Lotus..") le caddie à la sauvage pour reconsidérer la totalité de vos achats.

- dégainez votre nintendo DS et vos écouteurs intra-auriculaires. Si la musique de fanfare de Mario Kart vous sort déjà par les trous de mouk' (ouais je sais, mon côté délicatterpillar, cette mijaurée et néanmoins amie Lilas me le reproche souvent), y'a des games pour que la zénitude soit désormais comme Brokeback Moutain at the end: sans secret.
Du coup, la relaxation (cf plus haut) c'est plus sympa. A noter que si vous n'avez pas de console de jeu, et pas d'idée de cadeaux, Crismeusse c'est dans 5 jours.

- faites du sport. Vu que c'est de la perte de temps d'habitude quand vous en avez pour des trucs intelligents, autant juxtaposer deux activités inutiles quand l'occasion ne vous laisse pas le choix. Y'a pas meilleur endroit que 
la file d'attente pour se sculpter le fessier, mais aussi surtout le transverse.

" Transe Verte? C'est quoi, un trail ? ".

Meuh nan, c'est le muscle abdominal profond qui soutient joliment vos viscères au lieu que ça ressemble à un sac poubelle éventré un jour d'encombrant; çui-là je vous jure, on le travaille pas assez qu'y me dit mon voisin prof de sport. 

"Comment on travaille le Transeverte?"

Fastoche les balloches. Inspirez à donfffffff. Québlo!
Et là in'n out, in'n out rentrez le bidou, relax, 5 fois de suite. Etttttt. Fiouuuuuuu. Exxxxxxxxpireeeeez.
Cependant! Ne pas pratiquer si vous avez lunché genre des spaghettis alla puttanesca. Ou vos voisins de
 file- à juste titre, vous exploseront la tronche à coup de séparateurs de courses (peut être l'anchois, ou l'ail, on ne sait pas trop).

- Last but no least. Si finalement vous déconnectez total, y'a un truc marrant à essayer. 
Attention, l'exercice demande un certain sens du rythme et de la coordination. Visualisez plutôt: vous êtes le dernier de la file. Commencez à chuchoter la mélodie de "la macarena" du bout des dents en oscillant discrétos de la hanche droite. Ok. Claquez des doigts maintenant. Clac-clac-clac-clac. Ouaiiis, ça commence à prendre. Voyez plutôt votre voisin de devant qui commence à taper de la converse en rythme. Posez subrepticement vos mimines sur ses épaules et entrainez sa hanche droite dans la même choré que la votre ettttt, c'est parti mieux que des dominos!

"Dale a tu cuerpo alegria Macarena
Que tu cuerpo es pa' darle alegria y cosa buena
Dale a tu cuerpo alegria, Macarena
Heeeeey Macarena AAAhAA! "

21H00
. Alors reprenons. Vous rentrez en:

- étant plus souple et plus brillant des fibro-myocites
- avec des menus sains sur le carnet pour next week (mais sans lotus)
- tonique comme une vague d'embruns iodés dans la face
- ET bonus track, avec vos courses, des idées de cadeau de crismeusse et plein de nouveaux amis.

Moi je pense comme vous, j'ai pas fait dans le futile là.

*Niedlich en deutsh, ça veut dire "mignon" dans mes souvenirs. Enfin j'espère parce que si ça veut dire autre chose genre " cafetière" ça veut pu rien dire du tout...
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Total délire
commenter cet article

commentaires

Lettres en stock 14/12/2009 08:59


"que ça satisfasse" c'est mieux et "quelle qu'en soit la flèche" aussi.
Ah ! écrire les commentaires me tuent.


Lettres en stock 14/12/2009 08:07


Mais pourquoi n'as-tu pas plus de commentaires !
Tu écris long et le long sur le net, je ne suis pas sûre que ça satisfait l'oeil... les gens, parfois, aiment passer aussi vite que devant une affiche de métro.
Moi la première quand je n'ai pas trop de temps. Mais j'aime beaucoup ce que je lis, quel qu'en soit la flèche à suivre !
Moi, Noel, je m'en fiche un peu. Ici, il n'y a rien et puis je fais tout moooooderrrrne.


Lilas Kwine 14/12/2009 08:35



Peut-être est ce trop long, mais, cet air marketing du temps mercantile qui veut toujours répondre à la demande des uns pour satisfaire celle des autres, ça me gonfle. Alors j'écris comme je le
sens, et ah, vienne qui pourra ( voudra )



kikilanomade 11/12/2009 11:18


Génial ce texte!!!!! Heureusement je fête pas Noël! Pas de files d'attente dans le magasin de babouche! big up for lilas!


Lilas Kwine 11/12/2009 11:27


C'est l'effet Essa-relax, ça inspire le neurone défraichi ;-)