Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lilas Qui ?

  • : Lilas Kwine
  • Lilas Kwine
  • : Un blog pour souffler à contretemps qui passe, rire un bon coup et en reprendre un verre, évacuer les larmes pour les éco-recycler, tout ça dans des histoires parce beaucoup de mots pour pas dire grand chose c'est toujours mieux que rien.
  • Contact

Lilas Quoi?

  • Lilas Kwine
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout
  • Lilas Kwine aime les mots. Alors elle en fait des histoires pour surfers de l'imaginaire, voltigeurs de ciels d'orages, voleurs de siestes, palmiers de campagnes, poissons panés de la dernière pluie, clowns tachycardes. Et puis qui veut après tout

Anthologie-po-sie-gehess-edition.jpg

Lilas Où?

Faites tourner Folks

Share |

Un rire de gourde, ça désaltère et c'est déjà bien.

29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 08:47

                                                     


Je n'en reviens toujours pas.


L'instant d'avant j'inspirais encore l'air vif de décembre. Je pensais à ma liste de courses tout en me disant que le Héron Wood n'était pas là pour une fois. Wood, c'est un des hérons de la Citadelle. Celui qui se perche sur le quatrième rondin de bois planté dans la deûle aux abords de l'écluse. Je peux pas m'empêcher de donner un petit nom à ceux dont je croise régulièrement le chemin. Ma façon à moi de créer du lien. Et puis, il a un côté rock'n roll, à se tenir une patte en l'air, la houppette rebelle sur le sommet du crâne. Ça me plaisait bien. J'aurais pu l'appeler Jagger, mais bon Heron Wood comprenez moi... Un sacré guitariste. Je me demande pourquoi on en fait toujours trois tonnes à propos de Keith Richards...
Bref ...
Voilà que je me retrouve à dériver une rivière sale, le ventre gonflé à l'air comme un gardon empoisonné, les yeux grands ouverts fixant le ciel, le rictus horrible de celle qui a le temps de réaliser que la messe est dite.

Je me demande qui sera le malchanceux qui va me retrouver. Comme j'ai un côté joueur, je parie pour un jogger, bien qu'à cette heure j'aurais plus tendance à envisager une prostituée en route pour le travail.Allez, 5 contre 1 pour la pute.

Quand je pense que j'avais commencé à apprendre à nager il y une semaine dans l'éventualité d'une escapade pour L'ile de Jersey un jour. Pas question de monter dans un bateau susceptible de pouvoir couler sans être capable de revenir à la nage.
C'est pour ça aussi que je ne prenais jamais l'avion. J'avais jamais trouvé aucun cours pour apprendre à voler...

Oh mais ne vous inquiétez pas pour moi, ça va maintenant. C'est pas si terrible après tout. On en fait un flan, mais c'est comme une piqure, sur le coup, pas super agréable ok, mais après on ne sent plus rien. Finalement comme toujours, le pire réside dans l'anticipation de la douleur.

J'ai pas vraiment de regret- juste de la curiosité. Le seul faux pas que j'aurais bien pu faire dans cette histoire, aura été cette foutue plaque de givre que je n'ai pas su entrevoir à la lueur embrûmée d'une lune blafarde.
Je plaide coupable: j'avais un peu la tête ailleurs.
Après ça, je n'ai vraiment pas eu de chance. Je suis tombée la tête la première vers le sol. L'ironie du sort, c'est que si j'avais eu du Barolo chez moi comme à mon habitude, rien de toute cette bête histoire ne serait arrivé.
J'avais promis de t'en faire goûter après que tu m'aies annoncé la veille d'un ton léger que tu voulais me parler d'une chose importante. Depuis le temps que je te parlais de ce vin.

" Mais on ne peut pas le faire au téléphone?" j'ai dit, intriguée et surtout impatiente... Sentais-je poindre la tragédie?

- Non, j'ai besoin de te voir pour ça."

Et puis tu as brusquement changé de sujet.Une spécialité maison. Je n'ai pas insisté. D'abord parce qu'il était hors de question de refuser toute occasion de pouvoir te rencontrer. Ensuite parce que si tu étais la réincarnation d'une vieille âme, c'était sans nul doute celle d'Eliott Ness. Pas la peine d'oser extorquer un résidu de nano-indice au chantage même par jeu.

D'ailleurs pour te taquiner, je t'appelais L'incorruptible et tu m'envoyais balader avec un sourire. Ma foutue manie...

Après ça, j'aurais pu atterrir lourdement sur le sol gelé, et amortir la chute des deux mains. M'en sortir avec quelques égratignures, au pire, une entorse du poignet. Sauf que j'ai voulu protéger le Barolo. J'ai donc utilisé juste la main droite ce qui a suffit à me faire rouler de côté, directement dans la Deûle.
Là j'avoue, j'ai paniqué. Après 10 ans de yoga, c'est malheureux. J'ai tenté de rejoindre la rive en pataugeant lourdement, mais je crois que le froid, la peur et le manque d'entraînement ne m'ont pas aidée. J'ai accroché les berges hautes et lisses deux-trois fois et j'ai commencé à couler. Je vous passe les détails pour la suite. C'est que j'ai ma petite dignité.

Une chose est sûre, je ne ramènerai pas les courses à la maison ce soir.
Je mourrai sans avoir revue Wood le héron.
Je mourrai sans savoir ce que tu pouvais bien avoir de si urgent à me dire tout à l'heure.

Quand je pense que l'avant-veille, j'étais à deux doigts de t'embrasser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas Kwine - dans Limite nouvelle
commenter cet article

commentaires

Lulu 30/10/2009 11:33


J'aime bien la fraicheur de cette mort, et la manière sereine de la conter. Elle fait moins peur comme ça, même si elle laisse une énorme sensation de vite. Je ne sais pas si c'est clair, en tout
cas ton texte lui est bel et bien vivant ! Merci.


Lilas Kwine 30/10/2009 14:31



 Si cette mort est si fraîche c'est qu'elle tombe directement dans l'eau à 5 degrés de la belle deûle en hiver...



Milène se déchaîne 29/10/2009 17:17


J'adore le principe des morts qui parlent, un peu ironiques, très dignes, finalement assez fatalistes mais ç'eut pu m'arriver pour protéger même du mauvais vin!


Lilas Kwine 30/10/2009 07:50


Allons bon, mais pour du barolo en plus !